lundi, septembre 08, 2014

Tout au four, plat et dessert, de la comfort food et du Donna Hay inside

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Après un tour en Grèce, nous voici à Chypre pour cette recette. Je suis en pleine période Comfort Food entre les produits de l’été et une cuisine plus consistante qui annonce l’automne. La première est un classique chypriote trouvée dans le livre de Tessa Kiros et la seconde recette vient de Donna Hay qui vient de sortir une presque « anthologie » de ses recettes. Le bouquin vu son poids peut également servir à se muscler mais son format n’est pas très pratique en cuisine.





Commençons par cet Arni Ttavas, une recette à base d’agneau, de pommes de terre et de tomates, le tout épicé de graines de cumin. C’est un plat complet qui se cuit traditionnellement dans un plat en terre. C’est le plat convivial par excellence car il se prépare en 20 minutes et cuit tout seul au four en moins de 3 heures. Parfait pour un repas sans prétention. Le ttavas est le nom du plat dans lequel cuit la recette à Chypre. Selon les familles, on rajoute des bâtons de cannelle, du vinaigre de vin…

Arni ttavas
Pour 6 personnes
1,2 kg de pommes de terre coupées en gros morceaux et pelées
1 kg d’agneau coupé en morceaux (j'ai pris des grosses tranches de gigot mais vous pouvez mettre des côtelettes)
2 gros oignons rouges
2 cuillères à café de graines de cumin
5 ou 6 tomates en grappe bien mûres.
1/2 bouquet de persil.
12 cl d’huile d’olive
sel et poivre
Préchauffez le four à 180°C. Dans un grand plat allant au four, placez les pommes de terre, les oignons épluchés et coupés en gros morceau et les morceaux d’agneau. Arrosez d’huile d’olive, rajoutez le persil plat ciselé et le cumin. Mélangez bien pour enrober chaque morceau. Coupez les tomates en grosses tranches ou en quart et placez les sur le dessus. Salez et poivrez. Versez un demi-verre d’eau dans le plat, couvrez avec un film aluminium au contact et placez au four pour 2 heures. N’hésitez pas toutes les 30 minutes à retourner les morceaux afin que chacun puisse baigner dans le jus de cuisson. Au bout de deux heures, augmentez la chaleur à 200°C. Découvrez le plat et laissez dorer les morceaux de viande, le jus réduire pendant 45 minutes. Servez chaud ou tiède.




Vous le savez je suis une fan inconditionnelle de Donna Hay. J'achète ces magazines en ligne et malgré cela, j'ai acheté son énorme livre qui vient de sortir. Toujours simple et bon.


J'ai choisi sa recette de Tarte rustique aux pêches, avantageusement remplacées par des nectarines dans ma version.

Tarte rustique aux nectarines
pour une très grosse tarte
375 g de farine
200 g de beurre froid en dés
1 cuillère à soupe de sucre de canne
1 cuillère à café d'extrait de vanille liquide
2 ou 3 cuillères à soupe d'eau glacée
30 g de poudre d'amandes
4 à 5 nectarines bien mûres
1 blanc d'oeuf
2 cuillères à soupe de sucre

Préchauffez le four à 180°C.
Dans le bol de votre robot, versez la farine avec le sucre et le beurre bien froid coupé en gros morceaux. Pétrissez jusqu'à obtenir une consistance sableuse puis ajoutez l'eau glacée et l'extrait de vanille.
Pétrir à nouveau, filmer et réserver au frais 30 minutes.
Coupez vos nectarines en grosse tranches et placez les dans un saladier. Saupoudrez-les de sucre et d'un peu d'extrait de vanille liquide. Les tranches doivent rendre un peu de jus.
Etalez la pâte sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie, répartissez la poudre d'amandes et recouvrez des quartiers de pêches et du jus rendu. Saupoudrer de sucre puis replier la pâte sur les fruits afin de créer une bordure qui empêchera le jus de s'écouler. Fouettez légèrement un blanc d'oeuf. Enduisez la bordure de blanc d'oeuf avec un pinceau. Faites cuire 45 minutes environ.





vendredi, août 29, 2014

Boulettes et pita à la grecque

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Je ne parle pas ici de keftedes ou keftedakia, les vraies boulettes à la grecque, frites et ensuite recuites dans une sauce tomate. Mais de boulettes de viande à la coriandre et citron que j’ aime manger avec des oignons et des concombre dans un pain pita chaud avec une sauce au yaourt et de la féta emiettée. Super simple si vous achetez du pain pita du commerce.
Super rapide si vous avez préparé vos boulettes à l’avance et que vous les congelez.
Si vous n’aimez pas la coriandre vous pouvez la remplacer par du persil plat dans les boulettes et par de la menthe dans le yaourt.

Achetez de préférence de la féta chez votre fromager. Celles que l’on trouve en supermarché sont des cousines très éloignées de la véritable féta. Combien de personnes ont découvert que la vraie féta c’était bon après des vacances en Grèce ou en Crète ? C’est un peu la même chose que l’emmental sous vide du supermarché et le véritable emmental AOP de Savoie : le jour et la nuit.





Boulettes coriandre et citron, pain pita, concombre et oignons.
pour une dizaine de petites boulettes (3/4 personnes selon appétit)
400 g de viande hachée de votre choix : ici c’est de l’agneau mais ça marche avec du porc, du boeuf ou du veau
1 jaune d’oeuf
1 tranche de pain de mie rassis ou de la chapelure
1/2 bouquet de coriandre (les feuilles sans les tiges)
quelques brins de sarriette ou de thym citron
1 citron jaune
1 oignon blanc
2 oignons rouge
des petits concombres grecs
1 pot de yaourt à la grecque
un peu de féta
des pains pitas maison ou du commerce
Sel et poivre

Dans le bol du robot, mixez la tranche de pain avec l’oignon coupée en rondelles. Rajoutez la viande, le jaune d’oeuf, la coriandre (conservez quelques feuilles pour les intégrer au yaourt), le thym citron, les zestes de citron, le sel et le poivre.
Versez la farce dans un saladier et façonnez une dizaine de boulettes à la main. Chauffez un peu d’huile dans une poêle anti-adhésive. Faites revenir les boulettes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
Pendant ce temps, coupez les oignons rouges et les concombre en rondelles. Mélangez le yaourt avec quelques gouttes de citron et les feuilles de coriandre restantes ciselées. Faites réchauffez les pitas au four. Quand elles sont chaudes, ouvrez les en deux. Mettez y des rondelles de concombre et oignons, émiettez un peu de fêta, rajoutez deux ou trois boulettes de viande et une bonne cuillère de sauce au yaourt.

Il va faire très beau la semaine prochaine. C'est un plat parfait pour pique-niquer sur la terrasse.

dimanche, août 24, 2014

Smoothie aux fruits rouges, basilic et lait d'avoine

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen



Lors de mes vacances à Annecy, j'ai récupéré chez ma marraine, un blender KitchenAid dont elle ne se servait pas (il était encore dans son carton d'origine depuis 5 ans !).  Je pense que c'était un cadeau dont elle n'a jamais su que faire. Il est rouge, pas vraiment la couleur que j'aurais choisie mais en tout cas il fait très bien l'affaire dans ma cuisine. Jusqu'à présent je me servais de mon mixer girafe pour faire des soupes ou smoothies, mais c'est quand même plus pratique dans le bol du blender, notamment pour crusher les glaçons.

Alors pour l'inaugurer, rien de mieux qu'un petit smoothie d'été.






Smoothie aux fruits rouges, basilic et lait d'avoine
pour 2 grand verres (ces verres vous serviront de mesure)
150 g de fruits rouges (mûres et framboises dans cette recette)
3 à 4 grosses feuilles de basilic frais ou une dizaine de petites 
1 bouchon de sirop de basilic Monin (optionnel) 
1 verre et demi de lait d'avoine bio à la vanille de Bjorg
des glaçons

Dans le bol du blender, crushez 4 glaçons.  Rajoutez les fruits rouges, le sirop, le basilic et le lait d'avoine dont vous aurez pris la mesure avec le verre de service. Mixez pendant 1 bonne minute. Servez aussitôt.







Allez zou un smoothie et un peu de son français dans les oreilles. Camp Claude, émanation de Tristesse Contemporaine, que j'aime beaucoup.









vendredi, août 22, 2014

#battlefood23 : glace au yaourt, huile d'olive et sel de Maldon

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Je suis une dingue de glaces et la Battle Food 23 Complètement givrée initiée par Chloé de Par faim d’arômes, m'a titillé les papilles. 




Mais après avoir réfléchi à ce que je pourrais faire, j'ai décidé de présenter ma glace préférée, celle qui envoie du lourd car elle semble improbable mais une fois que vous l'avez goutée, impossible de résister.

Vous trouverez la marche à suivre ici car je l'avais déjà publiée sur le blog.




Et pour voir toutes les participations, voici les liens ci-dessous

Click, Cook and Taste - Radis Rose - Rose Philange - Food and Cook - Kitchen Story - Dans ma cuisine - Des recettes à Gogo - Les Fantaisies de Mélanie - Tout simplement bon - Novice en cuisine - Il était une recette - Le Miam de Ninou - Chocoframboises - Dans la cuisine de Misstinguette - La Conque d'or - Tchoup'Cooking - Lemon Rock - The Pink Teaspoon - Paruline en cuisine - Gourmandise personnelle - Les Cookines - Lemon and Sardine - Bistro de Jenna - Chut Je Pâtisse - All in the kitchen - Mes instants de gourmandise - Encore une lichette - Geekofeminin - Once upon a cook - Flagrant Déli's - Rose noisettes - La Godiche - La cuisine de Juju - Chez Ale - Dans la cuisine végétalienne de Djanisse - VG-ZONE.net - Mademoiselle Pah - Jujube en cuisine - Green Excess - La cantine des cousins - Cook a life ! By Maeva - Les Fées Maisons - J'ai toujours aimé le jaune moutarde - Very easy ... kitchen - Girembelle en cuisine - Scrap packing - Framboises et bergamote - Délice Céleste - Cannelle Kaneel - Hibiscus blog - Eat me nooow - Best of D. - Les recettes de Flo - Cuisine moi un mouton - Mlle PruneElo dans la farine - Goulucieusement - Les délices de Lauriane - Cansei de ser yummy - La médecine passe par la cuisine - Flagrant Déli'S - My little Pâtisserie - Marine is cooking - Maïcook - Et Charlotte découvrit la cuisine - Tangerine Zest - Very Easy ... Kitchen - Cyrielle GourmandisePar faim d'arômes

Vous n'avez plus qu'à tenter l'expérience avec une bonne huile d'olive et du Sel de Maldon.

Enjoy !





lundi, août 04, 2014

Beignets de tomates vertes et d'halloumi à l'estragon (sans gluten)

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen










Non ce n'est pas vraiment un hommage au film bien connu de Jon Avnet et à cette recette du sud des Etats-Unis mais c'est surtout l'occasion de profiter de super tomates aux belles couleurs de l'été. Aux Etats-Unis ce sont des tomates non mûres qui sont utilisées, que j'ai remplacées par des tomates Green Zebra.

Je suis tellement habituée à manger des tomates avec du goût venant du potager d'Annecy (donc en gros deux mois dans l'année), que lorsque j'ai envie de tomates sur Paris, je craque pour des tomates de belle qualité de chez la star des maraîchers parisiens. Impossible d'acheter de la tomate pleine d'eau du supermarché.







Je suis sûre qu'il y a certainement de bonnes tomates sur d'autres marchés mais je fais au plus court.  Je reviendrai dans 10 jours avec des tomates du jardin dont j'abuserai jusqu'à mon prochain week-end savoyard.

En ce qui concerne l'halloumi, fromage chypriote, que j'aime beaucoup utilisé depuis que j'en trouve chez Marks&Spencer, il est parfait pour les beignets car il supporte facilement une haute température sans filer. On le cuisine souvent grillé aussi car il est immangeable tel quel.

J'ai pris de l'estragon car j'aime beaucoup sa saveur un peu anisée mais vous pouvez prendre du basilic si vous ne trouvez pas de l'estragon frais.







Beignets de tomates vertes et d'halloumi à l'estragon
Recette inspirée de 100% végétal
Pour 4 personnes
2 belles tomates Green Zebra  mûres mais pas trop
3 cuillères à soupe de fécule de maïs
Eau pétillante
Farine de maïs
1 halloumi
Estragon, basilic
Fleur de sel
1 bain de friture

Lavez et coupez les tomates en grosses tranches. Faites de même pour l'halloumi.
Mélangez dans un bol au fouet, la fécule de maïs avec 4 cuillères à soupe d'eau gazeuse. Effeuillez l'estragon dans cette pâte.
Préparez une assiette avec de la farine de maïs que vous aurez légèrement salée (l'halloumi est salé) et poivrée. Faites chauffer un bain de friture avec une bonne huile végétale.

Plongez les tranches de tomates dans le mélange liquide et ensuite dans la farine de maIs qui va bien adhérer. Placez-les délicatement dans le bain de friture bien chaud. Faites-les dorer de chaque côté pendant quelques minutes.
Faites de même pour les tranches d'halloumi.
Une fois sortis du bain de friture, placez les beignets quelques minutes sur un papier absorbant. Servez bien chaud. Vous pouvez éventuellement versez quelques gouttes de citron sur les beignets d'haloumi à l'estragon.





Je pars pour quelques jours dans ma retraite haut-savoyarde. De retour mi-août les bras pleins de légumes et de tomates.

dimanche, juillet 27, 2014

Pizza au chèvre, miel et myrtilles - Mes Must food de la mi-été

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Voilà une pizza qui change un peu. On peut l’appeler pizza car on utilise une pâte à pizza mais elle est assez proche aussi d’une tarte fine. Amateur de sucré/salé elle est en tout cas pour vous. Dans la recette d’origine, ce n’est pas une pâte à pizza qui est utilisée mais des naans indiens. A tester aussi avec de la pita pour une "pizza minute". En tout cas, il faut une pâte fine pour cette recette, car le topping est riche.

J’aime beaucoup les myrtilles. Enfant, nous allions les ramasser sur les hauts de Megève, lorsque nous étions chez mon oncle. Elles étaient beaucoup plus petites que celles que je trouve dans le commerce sur Paris qui sont plus proches de ce que l’on appelle les bleuets au Canada. J’aime en mettre dans du fromage blanc, dans une salade ou ici sur une pizza. C'est un fruit peu calorique, bourré d'anti-oxydant et bon pour les yeux parait-il.





Pizzetta au chèvre, miel, myrtilles et prosciutto
Pour 3 pizzas individuelles
Inspiration In sock monkey slippers
120 g de fromage de chèvre doux
2 petites cuillères à soupe de miel pas trop fort
1 pâte à pizza maison ou du commerce
1 grosse poignée de myrtilles
4 à 5 tranches fines de prosciutto
3 branches de thym frais
Huile d’olive, fleur de sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 200°C. Mélangez dans un bol, le fromage de chèvre et le miel jusqu’à obtenir un mélange homogène.
Découpez 3 ronds de pâte à pizza d’une douzaine de centimètres de diamètre. Recouvrez les du mélange au fromage et miel. Disposez quelques myrtilles sur chaque pizzeta et faites cuire pour une quinzaine de minutes environ. La pâte doit être dorée et les myrtilles cuitent.
Sortez vos pizzettas du four et rajoutez de fines bandes de prosciutto sur chaque pizzeta, d’un peu de poivre du moulin et de thym frais. Vous pouvez rajouter deux ou trois gouttes d’huile d’olive aussi.





A mi-été, quels sont mes Must Food pour me faire plaisir sur Paris ?

J'adore le sorbet Calamansi de chez Amorino tout comme le granité aux amandes de chez Grom que je pourrais manger non stop si cela était possible. L'été dernier c'était le sorbet Yuzu qui me faisait craquer.

Je pourrais boire des litres du cocktail 9th Avenue du Dépanneur by Cantine California, un mélange de vodka, gingembre, citronnelle et basilic. Ultra frais. Et les burgers de Cantine California sont pour moi les meilleurs de Paris. Tout Paris découvre le Spritz mais il y aussi le 9th avenue !


photo Le Dépanneur



A acheter aussi les yeux fermés la fougasse olive et cumin de chez Liberté, la boulangerie pâtisserie de Benoit Castel, rue des Vinaigriers dans le 10ème. Trop trop bonnes.








Autre boulangerie qui a ouvert il y a quelques semaines Le Chambelland, première boulangerie sans gluten dans le Village Popincourt (14 rue Ternaux dans le 11ème). Toutes les farines viennent de leur propre Moulin Chambelland dans le sud de la France. Ils y font un très bon pain à base de farine de riz, et parait-il la meilleure tarte au citron sans matière grasse (pas encore testée). En tout cas, leur citronnade est bonne et peu sucrée.














vendredi, juillet 11, 2014

LONDRES, food et street-art

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Il y a deux ans, je vous avais donné les bonnes adresses food que j’aime fréquenter à Londres. Ici et aussi.
Je vais rajouter une petite couche de bonnes adresses dans ce post aussi bien pour manger que pour faire un shopping tendance food. Le tout saupoudré d'un peu de street-art.






Islington
Je ne peux que vous conseillez Folklore à une encablure du resto d’Ottolenghi sur Upper Street.









Chez Folklore on peut acheter de jolis petits ciseaux, de la vaisselle en grès basique et intemporelle, du linge de maison et plein d’autres choses. Vous pouvez acheter en ligne mais c’est tellement plus sympa d’y aller faire un tour. La boutique est toute petite.

Et chez Ottolenghi à 300 m en descendant Upper Street vers la station  Angel,vous pourrez déjeuner ou prendre un thé avec de merveilleux gâteaux. S’il fait beau, vous pouvez prendre à emporter pour manger dans un square un peu plus bas.







Vous n’avez plus qu’à redescendre tranquillement vers la station Angel. Upper street est vraiment une rue très sympa. N’oubliez pas de faire un tour sur Camden Passage où vous pouvez prendre un verre et trouver un peu de brocante notamment en couvert et vaisselle (mais rien de bien différent de ce que vous pouvez trouver aux Puces de Saint-Ouen). Sinon le charme anglais.




Si vous êtes courageux à partir d’Angel vous pouvez longer le canal qui va vous mener sur Hoxton et Shoreditch et plus globalement sur le grand Hackney. La balade est parait-il agréable à pied ou en vélo mais je ne l'ai pas encore faite.


Bonnes adresses sur Hoxton et Shoreditch


On a l’habitude de dire que c’est le quartier des hipsters londoniens mais comme il est devenu cher, en réalité les vrais hipsters se sont exilés vers des quartiers encore plus lointains. Le quartier est très agréable surtout pour les amateurs de Street-Art.










Hoxton square est l’un des parcs les plus anciens de Londres. Dans les rues autour du square vous trouverez de jolies petites boutiques, de quoi manger bon et bien et aussi la très connue galerie the White Cube. En plein été, les pelouses sont pleines de jeunes anglais qui viennent prendre une craft beer au soleil. Eh oui il fait beau aussi à Londres.
Une bonne adresse pour manger thaï : Busaba qui vient d’ouvrir dans le quartier, sinon l’incontournable Bill's pour le breakfast ou un Eton mess de saison.








Vous aimez le street-art, partez vers Hackney Road que vous pouvez remonter sur 800 mètres environ. Ouvrez grand les yeux. Vous allez tomber sur des merveilles. Suivez cette carte interactive
Et là aussi des petits cafés sympas pour se reposer 5 minutes.
















La rue typique de Shoreditch est Redchurch street où vous trouverez deux boutiques trendy Albion (qui fait partie de l’hötel Boundery) un café, restaurant, épicerie, un peu old-school et aussi la jolie boutique Labour&Wait.










Chez Labour&wait, j’ai craqué pour un plat en métal Falcon, des jolies tasses /jars avec couvercle. On y trouve des produits totalement british mais aussi quelques références françaises comme Armor Lux et plein de trucs totalement inutiles dont vous aurez forcément envie.
Vous serez obligés d’aller faire un tour au Ace Hôtel, incontournable ou à Shoreditch House




ou chez Pizza East pour leurs irrésistibles pizzas (attention il vaut mieux réserver).


Shoreditch c’est sympa mais vous allez retrouver aussi les mêmes boutiques qu’à Paris : APC. Aesop… et des marques hors de prix dans les containers du Boxpark. Au niveau bas, ce sont des toutes petites boutiques et au +1 des bars.













En descendant Redchurch street vous arrivez sur le haut de Brick Lane. Vous allez pouvoir redescendre tranquillement sur Old Spitafield Market et aux limites Est de la City.











 Il faut y aller le dimanche impérativement, pour découvrir le Sunday Up Market avec un incroyable food hall (presque en face de l’agence de pub Wieden+Kennedy) . C’est incroyablement riche de vie, et même si vous ne cherchez rien vous finirez par vous laisser tenter par un vieux truc vintage, une assiette de curry, ou un café dans les brûleries trendy du quartier.

Impossible de vous recommander une adresse où manger tellement l’offre est multiple. Mais j’ai repéré quelques food trucks. Pas testés mais ça m’a donné drôlement envie.











Il y a plus d’un siècle c’est là où sévissait Jack L’Eventreur et jamais vous n’auriez osé y mettre un pied.

Spitafield Market

Tout le quartier autour est très sympa avec des petites rues et des maisons en briques victoriennes… dont aucune n’est à moins d’ 1.5 million de Livres. J’ai beaucoup aimé Fournier Street avec de magnifiques petites maisons.












Le dimanche, vous pouvez passer tranquillement une ou deux heures à fouiller sur les différents stands du Old Spitafield market totalement refait à neuf. Beaucoup plus aseptisé que le Sunday Up Market de Brick Lane mais toujours intéressant d’y passer une tête. La gentrification du quartier a fait apparaitre les boutiques habituelles : Barbour, Mac cosmétiques, Khiels  et même un Androuet.

Vous êtes presque arrivés sur le quartier de la City. Vous pouvez prendre un bus qui vous mènera en quelques minutes au Borough Market ou remonter Commercial Street jusqu’à Shoreditch.

Vous reprendrez bien un peu de street-art?


























































LinkWithin

Related Posts with Thumbnails